Comité Cicéron
Accueil du site > Réflexions atypiques > Les vérités simples de la science

Les vérités simples de la science

jeudi 3 février 2011, par comitecic

Sur l’origine de la vie :

- il faut sûrement rapprocher biologie et physique sur ce sujet : l’apparition de l’ADN a certainement été déterminée par les propriétés physiques de la mer il y a quelques milliards d’années, les éléments qui la composent se structurant naturellement, une fois les conditions réunies ;

- l’apparition des êtres vivants les plus complexes ne serait ensuite que l’accomplissement de toutes les potentialités de cette molécule, qui à force de se reproduire tente tous les assemblages possibles ;

- ensuite, la vie a quelque chose de factuel : par définition ne vit et ne survit qu’un organisme apte à le faire. Il n’y a pas forcément toujours concurrence entre organismes, mais la règle des probabilités veut que, dans certains lieux, certains organismes s’épanouissent plus que d’autres.

Sur le sens de la vie :

- Pourquoi parler de désenchantement ? Pas besoin d’être sorti de la cuisse de Jupiter ou de la main de Dieu ou de l’écume de la mer (ce qui était finalement l’intuition la plus juste) pour être fier de ce mouvement qui a conduit à l’homme après plusieurs milliards d’années de développement ;

- et on en revient au lien entre la physique et la biologie : ce mouvement de reproduction et de création qu’est la vie n’est-elle pas la brèche spatio-temporelle imaginée par Einstein ? C’est un raisonnement basique, mais la vie change la structure du temps ;

- et Dieu dans tout cela ? S’il est la conscience de la matière (la science absolue) et la conscience de la vie (l’amour absolu), il est ce vers quoi l’homme chemine pour s’accomplir.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0