Comité Cicéron
Accueil du site > Foi > Consécration du Monde au coeur de Marie

Consécration du Monde au coeur de Marie

dimanche 20 octobre 2013, par comitecic

La dévotion au coeur de Marie vient de saint Bernard. Elle a pris une dimension majeure depuis le 19e siècle, après les extraordinaires apparitions notamment à sainte Bernadette à Lourdes et aux petits bergers de Fatima.

D’autres apparitions, non encore reconnues mais qui le seront certainement, ont lieu tout autour de la mer Méditerranée, y compris parmi les populations musulmanes, et pourraient préparer la réconciliation des peuples de cet espace, qui s’est progressivement scindé depuis les conquêtes arabes puis ottomanes.

La consécration du monde au cœur de Marie, par François, le 13 octobre 2013, est également tournée vers le monde orthodoxe, puisque le 13 octobre est le jour de la révélation du secret de Fatima appelant à consacrer la Russie à Marie (la Russie n’est pas mentionnée explicitement mais la date du 13 octobre est significative, et a été forcément préparée avec le patriarcat de Moscou, dont les relations avec Rome ont beaucoup progressé sous le pontificat de Benoît XVI).

La dévotion à Marie est, certes, également vue comme une différence entre la foi catholique et la foi protestante. La France avait été consacrée à Marie par Louis XIII, dans un voeu formulé le 10 février 1638 à Saint-Germain-en-Laye, après la victoire de La Rochelle contre les protestants et en remerciement de la naissance prochaine du futur Louis XIV.

L’acte de consécration du jubilé de l’Eglise à Marie le 8 octobre 2000 par Jean Paul II, et la consécration des prêtres au cœur immaculé de Marie par Benoît XVI le 12 mai 2010 gardent une dimension purement catholique.

Toutefois, après la déclaration commune aux deux confessions sur la doctrine de la justification, il ne semble pas que la dévotion à Marie, qui est toujours vue comme une intercession vers Jésus (les mains de Marie étant plus pures que celles de tout autre accompagnateur terrestre) et non comme une fin en soi, soit un point majeur de litige.

Le rapprochement avec l’église orientale qu’elle permet, et peut-être un jour avec le monde musulman, montre que cette dévotion est bien plus un ferment d’unité que de division.

La dévotion au cœur de Marie est également profondément moderne : développée avec la dévotion au cœur de Jésus, souffrant pour les hommes, elle réconcilie profondément les différentes visions du Christ qui se sont succédées dans l’histoire : le Christ enfant berger des premiers siècles, le Christ souffrant d’après l’an mil apparaissent bien comme une seule et même personne dans les bras de la mère de Dieu qui l’enveloppaient à son premier comme à son dernier jour.

Et lorsque nous nous "réfugions" dans les bras de Marie, nous pouvons donc pleinement nous rapprocher du Christ, dans la souffrance et dans la résurrection par lesquelles nous devenons nous-même, enfant de Dieu et ami du Christ.

Aussi le 13 octobre est réellement devenu un jalon dans la recherche d’unité et de paix qui anime l’homme.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0