Comité Cicéron
Accueil du site > Chroniques diverses > La réforme non assumée : 2012-2013 > Le plus mauvais président de la République de l’histoire de France

Le plus mauvais président de la République de l’histoire de France

samedi 21 juillet 2012, par comitecic

L’histoire de France est faite de hauts et de bas, d’exploits et de déroutes mémorables, qui donnent à notre pays une image d’inconstance.

Le pays de Diderot et de Voltaire, intelligences sans fond, est aussi celui de Pascal et de Poincaré, et de nombreux savants, chefs d’entreprise et responsables politiques qui sont restés dans l’ombre d’intellectuels plus connus et beaucoup moins utiles qu’eux.

Ainsi, il est tout à fait possible que la France vienne d’élire en cette année 2012 le plus mauvais président de son histoire, après avoir miraculeusement choisi l’un de ses meilleurs dirigeants en 2007.

Se disant "normal" alors qu’il sort de plusieurs des plus grandes écoles françaises,

se voulant soucieux de justice alors qu’il n’a cessé de flatter les cadres de l’administration qui ne cessent d’appeler "intérêt général" ce qui est leur intérêt de classe,

diminuant le salaire des ministres avant d’augmenter massivement les impôts pour pouvoir poursuivre l’augmentation des dépenses publiques,

se donnant l’apparence d’un débonnaire alors qu’il a passé sa vie dans les arcanes de la politique française, qui n’est de loin pas la plus honnête et la plus humaine,

jouant habilement de sa ressemblance avec Jacques Chirac alors que celui-ci s’est toujours battu contre ses idées et sa manière de faire,

se croyant manipulateur alors qu’il n’est que le jouet de forces profondes et dangereuses qu’il n’aura pas la force de canaliser et encore moins de repousser dans le passé où elles devraient rester,

François Hollande a été élu, "à la Pyrrhus". Bien sûr, il fera de son mieux. Et il est même possible qu’il soit réélu sur sa bonne mine : ses erreurs seront mises sur le dos des autres. Mais la France a manqué une belle occasion de retrouver son rang.

4 Messages de forum

  • je suis d’accord dans l’ensemble.Mais une énorme boulette sarkozy meilleur dirigeant .(ne vaut pas mieux que les autres

    Répondre à ce message

    • Nous ne portons pas d’appréciation sur la personne du président Sarkozy mais sur les réformes qu’il a faites : il n’y a, à notre avis, pas d’exemple sous la Ve République d’un pareil courant réformiste depuis la période 1958-1960. Et il y a eu une rupture politique selon nous, dont le principal signe est l’évolution des sondages depuis 2012, qui montrent pour la première fois depuis précisément les années 1950 une volonté de réforme des Français. Il est vrai que Nicolas Sarkozy aurait pu, s’il avait été un "surhomme", remporter l’élection de 2012 et donner la chiquenaude enfin aux grandes réformes patiemment amenées depuis 10 ans, notamment celle de la sécurité sociale, qui est impérative selon nous mais était inacceptable jusqu’ici. La défaite de 2012 n’enlève rien à l’excellence de ce qui a été fait selon nous en 2002-2004 puis en 2007-2010, et qui nous semble avoir redonné, de façon certes éphémère, une vraie place à la France dans le concert des nations.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0