Comité Cicéron
Accueil du site > Chroniques diverses > Développement durable > Retraites et développement durable : les écologistes devraient être pour la (...)

Retraites et développement durable : les écologistes devraient être pour la capitalisation

mercredi 22 septembre 2010, par comitecic

Un grand combat de l’écologie est de modifier les arbitrages entre bien-être présent et bien-être futur. Cela se traduit :

- en matière de déchets, par une évolution de la consommation visant à réduire les emballages, et donc un certain confort ;

- en matière d’eau potable, par la protection des captages, pour limiter l’artificialisation et l’agriculture dans un certain périmètre, et ne pas avoir à construire, dans le futur, de station de traitement de l’eau ;

- en matière d’énergies fossiles, par la limitation de notre consommation d’aujourd’hui pour faire durer les réserves et éviter une hausse trop rapide du prix.

S’agissant des retraites, ne doit-on pas tenir le même raisonnement ? Capitaliser au lieu de répartir permet :

- de garantir à l’avenir au moins un retour sur épargne, ce qui de nos jours n’est vraiment pas garanti puisque le nombre de personnes âgés par actif augmente ;

- de financer des entreprises sur le long terme, au lieu de les taxer ;

- de concentrer l’intervention publique sur les plus petits revenus, et d’éviter donc que la solidarité nationale finance des retraites plus élevées pour les cadres que pour les autres.

Le système de retraite mérite d’être intégré dans les critères de développement durable !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0